Investir dans le neuf

Investir pour se constituer un patrimoine

Acquérir un bien immobilier neuf contribue à la constitution de votre patrimoine, qui vous permettra de miser sur des revenus futurs, tout en bénéficiant des avantages liés à votre achat.

L’investissement immobilier vous laisse le choix de gérer votre bien comme vous le souhaitez :

  • Le louer pour ensuite en faire sa résidence principale
  • Le revendre (plus-value)
  • Le conserver pour le transmettre par la suite à vos enfants et générations futures

La mise en location de votre bien peut générer des revenus locatifs utiles pouvant compléter vos revenus ou retraite. Ces fonds peuvent également accompagner vos enfants dans leur vie.

En tant que propriétaire, vous êtes libre de transmettre votre patrimoine, vous pouvez également conserver l’usufruit de ce bien en le transmettant à vos enfants en nue-propriété. C’est ce qui s’appelle le démembrement de propriété et vous permet d’optimiser la donation.

Votre bien appartient donc au donataire (personne qui le reçoit) mais c’est le donateur qui perçoit les loyers.

N’hésitez pas à consulter notre équipe pour un accompagnement personnel et unique, nous pourrons vous guider pour trouver l’offre adaptée à vos besoins.

Investir pour réduire vos impôts

L’investissement dans un bien neuf peut vous permettre de bénéficier de réductions d’impôts conséquentes.

Des réductions d’impôts peuvent s’appliquer directement en fonction du montant investi lorsque votre achat neuf est destiné à la location.

Ce procédé vous permet de rentabiliser au mieux votre investissement immobilier sur le long terme.

La Loi Pinel 2015, vous permet d’investir dans l’immobilier et de bénéficier d’un avantage fiscal non négligeable pour constituer votre patrimoine.

Dispositif PINEL : Avantages et conditions

Vous souhaitez investir dans le locatif ? La Loi Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction qui peut s’élever jusqu’à 21% du montant de l’investissement.

Elle vous offre la possibilité de vous engager à louer votre bien pour 6 ou 9 ans avec la faculté de proroger l’engagement de location initial jusqu’à 12 ans maximum.

Suivant la durée de votre engagement, les avantages fiscaux peuvent varier :

  • Pour une durée de location de 6 ans, la réduction d’impôts s’élève à 12% du montant de l’investissement
  • Pour une durée de location de 9, la réduction d’impôts s’élève à 18% du montant de l’investissement

Réduction d’impôt Loi PINEL : Exemples d’investissement

Afin de réussir votre investissement, il faut prendre en compte deux facteurs clefs qui sont : votre taux d’endettement et votre capacité à emprunter. Ces derniers vous permettent de prendre connaissance de la somme à prévoir chaque mois, destinée au remboursement du prêt souscrit pour financer votre acquisition.

Exemple 1 :

Un investisseur acquiert un bien de 65 m2 à Charleville-Mézières (zone B1) éligible d’une valeur de 210 000 €.

  • Il pourra bénéficier d’une réduction d’impôt de 3 675 € par an.
  • Il pourra percevoir pendant 12 ans un loyer maximum de 649 €

Calcul de la réduction d’impôts

Ce calcul correspond à la valeur du bien multipliée par le taux du dispositif Pinel.

Ici il s’agit donc de 210 000 € x 21 % = 44 100 € sur 12 ans*

Calcul du plafond de loyer mensuel

Ce calcul correspond à la surface du bien multipliée par le plafond du loyer (défini en fonction de la zone) multiplié par le coefficient :

65 m² x 10,06 € x (0,7+19/65 m²) = 649 €

*de la 1ère à la 9ème année : 4 200 € par an, de la 9ème à la 12ème année : 2 100 € par an.

 

Exemple 2 :

Un investisseur acquiert un studio de 30 m2 à Cabourg (zone B1) éligible d’une valeur de 100 000 €.

  • Il bénéficie d’une réduction d’impôts de 1 750 € par an.
  • Il percevra pendant 12 ans un loyer maximum de 362 €

Calcul de la réduction d’impôts

Ce calcul correspond à la valeur du bien multipliée par le taux du dispositif Pinel. Pour cet exemple, il s’agit donc de : 100 000 € x 21 % = 21 000 € sur 12 ans**

Calcul du plafond de loyer mensuel

Ce calcul correspond à la surface du bien multipliée par le plafond du loyer (défini en fonction de la zone) multiplié par le coefficient :

30 m² x 10,06 € x (0,7+19/30 m²) = 362 €

Le coefficient multiplicateur correspond à 0.7+ 19/surface du bien

**de la 1ère à la 9ème année : 2 000 € par an, de la 9ème à la 12ème année : 1 000 € par an.